Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Outils personnels

This is EstateLite Plone Theme

LA RENTREE ACADEMIQUE 2017-2018 EST FIXEE AU 18 SEPTEMBRE 2017

Vous êtes ici : Accueil / Membres / DBAHF / Exercice / Rapport final du projet de transfert 2013/2014

Rapport final du projet de transfert 2013/2014

Un projet de transfert a été exécuté au Département de Botanique et Aménagement de l'Habitat de la Faune allant de juillet 2013 à janvier 2014 sur l'amélioration du cours d'inventaire de la végétation enseigné à l'Ecole de Faune de Garoua.

Suite à une étude sur l’analyse des besoins en métiers dans le secteur forêt-environnement selon les emplois-types stratégiques menée par la GIZ en 2004, un certain nombre d’insuffisances ont été ressorties notamment en gestion institutionnelle, en développement de curricula et en marketing dans le cadre des formations de base et continues forestières et environnementales. C’est dans cette optique qu’il nous a été demandé de choisir un domaine et d’élaborer un projet de transfert. Ce dernier a porté sur le développement et l’amélioration du cours d’inventaire de la végétation enseigné à l’Ecole de Faune de Garoua. Il a été exécuté d’une part à l’Ecole pour les aspects théoriques et d’autre part pour les aspects pratiques au Parc National de Campo Ma’an et dans la zone banale de Gaschiga proche de Garoua pour une durée de sept (07) mois allant du 14 août au 21 janvier 2014.

L’objectif global était de développer et améliorer le cours d’inventaire de la végétation enseigné à l’EFG. D’une manière spécifique, il était question de développer et introduire les nouvelles techniques d’inventaire de la végétation dans le cours, de renforcer le savoir-faire des jeunes enseignants et assistants du département en technique d’inventaire de la végétation et de former les étudiants sur ces nouvelles méthodes d’inventaire de la végétation. Les bénéficiaires du projet sont l’Ecole de faune, les étudiants, les jeunes enseignants et les assistants du département de l’Habitat de la faune.

Mise en place d'une parcelle permanente au Parc National de Campo Ma'an

Il a été mis en œuvre à travers quatre (04) grandes activités dont la présentation de la leçon apprise en Allemagne, le développement et l’amélioration du cours d’inventaire de la végétation, la formation des jeunes cadres du département de l’Habitat de la Faune et la formation (théorique et pratique) des étudiants.

Le projet a été financé à hauteur de 4896,67 euros soit 1999,39 euros provenant de la GIZ et 2897,32 euros comme contribution locale de l’Ecole de Faune de Garoua.

A la fin de ce projet,  il y a lieu de relever que :

Le cours d’inventaire de la végétation a été révisé et adapté sur les techniques d’aménagement de l’Habitat de la Faune enseigné à l’Ecole de Faune de Garoua ;

Les jeunes cadres du département ont été formés à temps et ils maîtrisent les différentes méthodes tant sur le plan théorique que pratique. De même, les étudiants ont suivi les cours théoriques à temps et maîtrisent la collecte et l’analyse des données en utilisant les différentes méthodes.                                               

Un certain nombre de problèmes ont été relevés dont le financement limité, la sous-estimation des prix des consommables et le non-respect du chronogramme par la GIZ qui a handicapé le début de la mise en œuvre du projet.

Pour ce qui est de nos bénéfices, ce projet nous a permis d’acquérir une expérience en développement et amélioration des curricula. Nous connaissons maintenant comment anticiper sur les difficultés avenirs si jamais, nous sommes coordonnateur d’un projet. De plus, nous enseignons le cours de projet ici à l’EFG.

 

Pratique de la méthode des parcelles circulaires (PNCM)

Pour l’institution, elle a bénéficié d’un cours d’inventaire de la végétation calqué sur l’aménagement de l’Habitat de la Faune qui est l’un des cours le plus important pour la formation des spécialistes de la Faune. De même, ce projet a enclenché le développement et l’amélioration d’autres cours restés obsolètes. Il existe une volonté d’améliorer ces curricula.

Concernant la durabilité, le seul handicap serait le manque de moyens financiers pour le terrain.

 

Le Mot Du Chef de Département

Le Département de Botanique et Aménagement de l’Habitat de la Faune (DBAHF) occupe une place de choix à l’Ecole de Faune de Garoua (EFG). En effet, il abrite en son sein la plus importante structure de l’institution : l’Herbier de l’Ecole de Faune de Garoua (HEFG).

La biosphère connaît actuellement  des changements majeurs du fait de l’augmentation de la population mondiale et des techniques utilisées pour exploiter les ressources biologiques. La diversité biologique est menacée et les services que rendent les écosystèmes aux communautés humaines sont altérés.

 

En savoir plus >

twitterfacebooklinkedinYoutubeImage Map