Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Outils personnels

This is EstateLite Plone Theme

TRAVAUX PRATIQUES DES ETUDIANTS DE PREMIERE ET DEUXIEME ANNEES DE L'ECOLE DE FAUNE DE GAROUA AU PARC NATIONAL DE BOUBA NDJIDDA EN AVRIL ET MAI 2017

Vous êtes ici : Accueil / Membres / admin / Le mot du Directeur

 

Le Mot Du Directeur

 Se former dans une institution professionnelle a toujours été un choix à la fois excitant et important pour l'éducation et la carrière future de tout  individu. L'Ecole de Faune de Garoua (EFG) dont les locaux couvrent une superficie de 24 ha, offre cette opportunité aux étudiants des deux sexes, de tous les horizons.

En Savoir Plus

Bubale Major

L' Animal du mois

Le Bubale major est une grande antilope assez fine mais peu élégante, au dos fortement incliné vers l’arrière et au corps bien musclé. Sa taille voisine celle de cerf noble, avec une tête longue et étroite, elle porte un chevron blanchâtre entre les yeux donnant l’impression que l’animale a des lunettes. Les oreilles sont pointues, assez longues.

En Savoir Plus

Le mot du Directeur

Se former dans une institution professionnelle a toujours été un choix à la fois excitant et important pour l'éducation et la carrière future de tout individu. L'Ecole de Faune de Garoua (EFG) dont les locaux couvrent une superficie de 24 ha, offre cette opportunité aux étudiants des deux sexes, de tous les horizons, qui s'intéressent ou qui désirent travailler dans le domaine de la conservation et de la gestion de la faune et des aires protégées. Cette formation essentiellement technique et professionnelle est, jusqu'à ce jour, conduite en langue française. La ville de Garoua qui abrite notre institution est située au Nord de la République du Cameroun. C'est le 24 août 1970 qu'un décret présidentiel crée l'EFG. En effet, cet acte juridique était l'aboutissement d'un long processus de recommandations faites par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) entre 1961 et 1963 suivis de négociation entre les pays francophones d’Afrique.

L'accord entre le Cameroun et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) relatif à la construction et l'entretien des bâtiments devant abriter l'Ecole, a conduit à la mise en œuvre de la phase pilote de la formation expérimentale des spécialistes en matière d'aménagement de la faune sauvage à Garoua de 1970 à 1972.

Depuis sa création, des changements se sont opérés sur le double plan du contenu et de la durée de la formation à l'EFG de 1970 à 1987. Nous sommes passés d'une scolarité de 9 mois axée essentiellement sur l'enseignement des sciences naturelles et de la législation, à une formation s'étalant sur 21 mois dans laquelle des aspects de gestion durable des ressources naturelles et d'intégration de la conservation au développement ont été pris en compte. En 1997, et dans l'optique de l'avènement du cycle supérieur, une profonde mutation s'est opérée au niveau des enseignements. En effet la formation modulaire a été introduite ; elle comprenait 45 unités de valeur reparties dans 10 modules. Les choses ont évolué ainsi jusqu’en 2003.

Afin de mettre en œuvre la formation à tous les niveaux tels que prescrits par le texte de création de l'EFG. Le Plan Stratégique (2004-2014) avait été élaboré avec la participation de tout le personnel et étudiants. Depuis 2004 le nombre de modules est passé de 10 à 13. Dans la même lancée, la sortie de la première cuvée du cycle post-universitaire a eu lieu en Juin 2008.  Ce cycle de haut niveau était destiné aux professionnels qui désiraient se spécialiser dans le domaine de la biodiversité et plus spécifiquement en gestion de la faune et des aires protégées pour satisfaire les demandes longtemps exprimées des pays francophones d'Afrique.
Une formation des formateurs pour ce cycle a eu lieu en 2004 à l'Institut des Sciences Environnementales (CML) de l'Université de Leyden au Pays-Bas.  Ladite  formation était divisée en quatre phases : Un Starter Course à l'Ecole de Faune pour jauger le niveau des participants en la matière, un Theoretical Course au CML, un Study Tour en Afrique Australe ou de l'Est, et un Refresher Course au Cameroun (souvent en zone forestière).

Le nouveau Plan Stratégique en cours de validation (2014-2024) de l’EFG met l’accent sur la recherche des solutions aux nouvelles problématiques de conservation et de gestion durable des ressources naturelles. Ceci passe par la formation d’un plus grand nombre de cadres africains, le développement de nouveaux modules et cycles de formation, l’amélioration et la mise sur pied des formations continues et spécialisées, l’élaboration des projets d’autofinancement, le développement de la recherche-action, la mise sur pied d’un réseau d’Alumni et le renforcement des capacités du personnel enseignant et administratif. Nous avons bon espoir que ceci permettra de confirmer  l’EFG comme un pole d’excellence et de performance dans l’espace francophone d’Afrique Subsaharienne pour la formation et de la recherche en gestion de la biodiversité et des aires protégées pour un développement durable.

A l'heure actuelle, l'EFG a formé 1128 Cadres venant de 22 pays`Africains et deux`pays Européens (formation initiale), et plus de 100 personnels de divers horizons (formations continues). Tous ces cadres sont actifs dans leurs pays respectifs et occupent divers postes de responsabilité dans le secteur de l'Environnement, des Forêts, de la Faune, des Pêches et surtout de la gestion des Aires Protégées. 

A la suite de son développement  stratégique et l'avènement du cycle supérieur, l’EFG, s'est orientée vers l'élargissement de son champ de collaboration avec d'autres structures de formation surtout supérieures, des opérateurs économiques et ONGs du domaine ; ce qui appelle implicitement au développement et à la modernisation de ses infrastructures et à l’amélioration de ses performances.

Dans le cadre de la modernisation de ses structures et enseignements, cinq départements sont entrain d’être mis sur pied, notamment les Départements de « Botanique et Aménagement de l’Habitat de la Faune », d’ « Ornithologie, Zones Humides et Taxidermie », de « Politique et Gouvernance Forestières et Gestion Participative des Ressources Naturelles », de «  Mammalogie et Aménagement de la Faune » et une cellule de « Communication ». Ceci permettra d’accroitre les performances des enseignants afin que ceux-ci soient capables de répondre avec efficacité aux défis de la mise place d’un programme de Master Professionnel en Gestion des Aires Protégées (MGAP) longtemps demandé par les professionnels  des pays d’Afrique Francophone. La validation finale de ce programme de MGAP est en cours et des négociations devront bientôt commencer avec une Université par un parrainage, exigible dans le cadre des études supérieures au Cameroun. Pour relever ces défis, la contribution de tous les partenaires est souhaitée.       

Je profite de cet espace pour saluer la coopération internationale et remercier les partenaires de l'EFG, ainsi que tous les acteurs qui ont contribué à l'accomplissement de sa mission depuis sa création. 

J'invite les anciens partenaires (UNESCO, PNUD, UICN, FAO, l’Allemangne, le Japon, l’Angleterre , les Pays Bas, la Chine) à relancer leur soutien à la modernisation et la  mise en ouvre du nouveau Plan Stratégique de l'EFG (2014-2024), ainsi que les nouveaux et potentiels partenaires (RIFFEAC, PACEBCO, USFWS, Fonds Commun/MINFOF, WWF, GIZ, UICN, COMIFAC, RAPAC, BAD, Fondation Prince Albert II de Monaco) et les pays africains à nous apporter leur soutien matériel, technique et financier et à continuer à nous faire confiance pour la formation de leurs cadres. Vos problèmes de déficit de cadres compétents sont notre raison d'être. 

Bienvenue à l’Ecole de Faune de Garoua!

 

BABALE Michel

twitterfacebooklinkedinYoutubeImage Map