Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Outils personnels

This is EstateLite Plone Theme

L'APPEL A CANDIDATURE POUR LA PROMOTION 2017-2019 DE L'EFG EST EN COURS JUSQU'AU 11 AOUT 2017

Vous êtes ici : Accueil / Membres / Metouma Ismaël / CEREMONIE DE REMISE DES RUCHES ET DES FOYERS AMELIORES AUX POPULATIONS DE LA ZONE D'INTERET CYNEGETIQUE DE TCHEBOA

 

Le Mot Du Directeur

 Se former dans une institution professionnelle a toujours été un choix à la fois excitant et important pour l'éducation et la carrière future de tout  individu. L'Ecole de Faune de Garoua (EFG) dont les locaux couvrent une superficie de 24 ha, offre cette opportunité aux étudiants des deux sexes, de tous les horizons.

En Savoir Plus

Bubale Major

L' Animal du mois

Le Bubale major est une grande antilope assez fine mais peu élégante, au dos fortement incliné vers l’arrière et au corps bien musclé. Sa taille voisine celle de cerf noble, avec une tête longue et étroite, elle porte un chevron blanchâtre entre les yeux donnant l’impression que l’animale a des lunettes. Les oreilles sont pointues, assez longues.

En Savoir Plus

CEREMONIE DE REMISE DES RUCHES ET DES FOYERS AMELIORES AUX POPULATIONS DE LA ZONE D'INTERET CYNEGETIQUE DE TCHEBOA

Le matériel remis par l'Ecole de Faune de Garoua permettra à coût sûr, de réduire considérablement les effets de la déforestation, du braconnage, du surpâturage et bien d'autres phénomènes qui menacent cette zone.
CEREMONIE DE REMISE DES RUCHES ET DES FOYERS AMELIORES AUX POPULATIONS DE LA ZONE D'INTERET CYNEGETIQUE DE TCHEBOA

Foyers améliorés à distribuer

 C’est l’esplanade de la mairie de Ngong qui a servi de cadre ce 06 mai 2015 à la cérémonie de distribution des foyers améliorés et ruches aux populations riveraines de la Zone d’Intérêt Biologique de Tcheboa (ZIB).

 

 Prenaient part à cette importante cérémonie, les autorités administratives, politiques, traditionnelles ainsi que la population riveraine de la ZIB. Deux discours ont sanctionné cette cérémonie. D’abord celui du 1er adjoint au maire de Ngong, qui a souhaité la bienvenue à tous ses hôtes au nom du maire principal empêché. Il a rendu hommage à l’Ecole de Faune de Garoua (EFG) pour cette initiative de distribution des foyers améliorés et ruches aux riverains de la ZIB. Il a aussi salué la présence des autorités administratives aux rangs desquelles, le Secrétaire Général (SG) de la Région du Nord Fidèle Tegni Représentant le Gouverneur de la Région du Nord.

 

 

 Ruches à distribuer

 

Dans son discours le SG auprès des services du Gouverneur de la Région du Nord  rendra également hommage à l’EFG pour cette initiative louable, puis à tous ceux qui ont abandonnés leurs activités pour assister à cette cérémonie. Aux autorités administratives et communales de la ville de Ngong, le SG les a remerciés pour l’accueil chaleureux.

Les invités  de la tribune d’honneur à la Mairie de Ngong

 

 

 


Cette cérémonie, a martelé le SG de la Région du Nord, s’inscrit dans la mouvance de la volonté du Gouvernement camerounais qui cherche à préserver et à consolider les ressources dans les aires protégées. Cet accompagnement des pouvoirs publics se traduit par la mise en œuvre des alternatives génératrices des revenus telles que l’apiculture, l’aulacodiculture etc., afin de réduire au maximum les effets néfaste du braconnage, de la déforestation et du surpâturage qui sévissent dans nos aires protégées en général et dans la ZIB de Tcheboa en particulier. Il a ensuite demandé aux bénéficiaires de faire bon usage des outils reçus. Le Représentant du Gouverneur a conclu son propos en instruisant l’EFG à procéder sans délai à la phase répressive en recherchant et en traduisant tous les contrevenants en justice.

 

 

Remise d’une ruche par le Secrétaire Général de la Région du Nord au représentant d’un GIC

 

Remise d’un foyer amélioré à une ménagère par le SG de la Région du nord

La  remise solennelle de 200 foyers améliorés et 100 ruches aux représentants des GICs riverains de la ZIB a clôt la cérémonie. Rappelons tout de même que dans le chapitre des réalisations pour le compte de cette ZIB, plusieurs initiatives ont déjà été entreprises notamment le reboisement au moyen de 10 000 arbres dans les quatre sites identifiés du projet (Djalingo, Ngong, Tcheboa et Touroua), le recyclage de 25 GICs en techniques managériales, la formation de 25 GICs à l’EFG en aulacodiculture et en apiculture, la remise de 125 couples d’aulacodes aux apprenants. La cérémonie de ce jour témoigne de la volonté de l’EFG à préserver jalousement cette ZIB des menaces et des pressions qui pèsent sur ses ressources ligneuses. On se souvient qu’au mois d’octobre 2014, douze personnels techniques de l’EFG avaient prêté serment auprès du tribunal de Grande instance de Garoua. Ces Officiers de Police Judiciaire à Compétence Spéciale avaient reçu l’onction de sanctionner tous les contrevenants appréhendés pouvant compromettre la survie de la ZIB de Tcheboa, en les traduisant systématiquement auprès du paquet.

Etendue sur une superficie de 214 000 hectares, la ZIB de Tcheboa a été attribuée à l’EFG depuis 1971 pour les travaux pratiques des étudiants. L’Ecole a reçu dans le cadre du projet de « Réhabilitation et de Gestion Durable de la Zone d’Intérêt Biologique de Tcheboa » un financement multiforme des bailleurs de fonds notamment la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers le Fonds Forestier pour le Bassin du Congo (FFBC) et la Fondation Prince Albert II de Monaco, ainsi que les Fonds propres de l’EFG pour réhabiliter cette zone en proie aux phénomènes de braconnage, de surpâturage etc. Les objectifs de ce projet visent à reboiser des zones entièrement dégradées, à renforcer les capacités des acteurs impliqués dans sa gestion, à promouvoir des alternatives au braconnage et à l’utilisation des foyers améliorés, et enfin à mettre sur pied un processus de cogestion de la zone pouvant permettre de la gérer durablement. La cérémonie du 06 mai 2015 marque certainement un temps d’arrêt pour évaluer les efforts consentis dans le cadre de ce projet de réhabilitation de la ZIB. Il permet également à coût sûr d’avoir la bénédiction des populations locales et leur contribution dans la sauvegarde du potentiel bio écologique restant. Le but étant que la ZIB puisse se restaurer aux profits des acteurs impliqués que sont l’EFG et les riverains.

Photo de famille après la cérémonie

twitterfacebooklinkedinYoutubeImage Map