Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Outils personnels

This is EstateLite Plone Theme

L'APPEL A CANDIDATURE POUR LA PROMOTION 2017-2019 DE L'EFG EST EN COURS JUSQU'AU 11 AOUT 2017

Vous êtes ici : Accueil / Membres / Metouma Ismaël / LA 29e PROMOTION DE L'ECOLE DE FAUNE DE GAROUA AU PARC NATIONAL DE BOUBA NDJIDDA.

 

Le Mot Du Directeur

 Se former dans une institution professionnelle a toujours été un choix à la fois excitant et important pour l'éducation et la carrière future de tout  individu. L'Ecole de Faune de Garoua (EFG) dont les locaux couvrent une superficie de 24 ha, offre cette opportunité aux étudiants des deux sexes, de tous les horizons.

En Savoir Plus

Bubale Major

L' Animal du mois

Le Bubale major est une grande antilope assez fine mais peu élégante, au dos fortement incliné vers l’arrière et au corps bien musclé. Sa taille voisine celle de cerf noble, avec une tête longue et étroite, elle porte un chevron blanchâtre entre les yeux donnant l’impression que l’animale a des lunettes. Les oreilles sont pointues, assez longues.

En Savoir Plus

LA 29e PROMOTION DE L'ECOLE DE FAUNE DE GAROUA AU PARC NATIONAL DE BOUBA NDJIDDA.

Ce sont au total 43 étudiants de la 29e promotion de l’Ecole de Faune de Garoua qui ont effectué du 12 au 23 avril 2015 un voyage d’étude au Parc national de Bouba Ndjidda. Une étape cruciale pour l’apprentissage de ces étudiants bientôt en fin de formation. Cette étape de leur formation permet à ces futurs cadres, spécialistes de la faune sauvage une meilleure assimilation des enseignements reçus en classe. Un devoir que les responsables de l’EFG ne transigent pas avec. La proximité de l’institution académique avec diverses aires protégées (Parc National de Bouba Ndjidda, Par National de la Bénoué) constitue un atout majeur qu’elle a su capitaliser depuis sa création en 1970. Pendant dix jours, les quarante-trois étudiants ressortissants de onze pays africains (Burundi, Cameroun, Congo Brazzaville, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Equatoriale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal et Tchad), sous l’encadrement de vingt-sept personnels enseignants et d’appui, se sont frottés aux réalités du terrain.

L’objectif global de la sortie était de permettre aux apprenants  de renforcer leurs compétences dans les disciplines pratiquées lors des précédents voyages d’étude et de mieux assimiler les nouvelles disciplines à travers des exercices pratiques. De manière spécifique, il s’est agi d’appliquer certaines méthodes d’inventaire de la végétation dans le cadre de l’aménagement des pâturages, de maîtriser les techniques de lutte anti braconnage et de suivi écologique, d’appliquer les méthodes d’inventaire de la faune mammalienne et des oiseaux en milieu savanicole, de manipuler les appareils d’orientation et de navigation et de s’exercer à pratique de la chasse. C’est à partir du site de camping (Base vie de Koum) que les étudiants et les encadreurs se sont rendus à l’intérieur du parc pour la réalisation des différents travaux pratiques à bord des véhicules dont deux bus et un pick-up. Pour un meilleur encadrement et la sécurité des équipes sur le terrain, le personnel du service de la conservation du PNBN a été mis à contribution. La présence de nombreuses espèces animales et la visibilité facile en cette période de l’année dans le parc ont permis d’atteindre les objectifs fixés. De l’aménagement des pâturages à la mammalogie, en passant par la lutte anti braconnage et l’inventaire de la faune mammalienne, les acquis des cours théoriques ont été renforcés par des exercices pratiques.

Les étudiants se sont entretenus avec le Conservateur du PNBN et le responsable de la Zone d’Intérêt Cynégétique (ZIC) N°11 sur la gestion au quotidien des aires protégées. L’entretien avec le Conservateur du PNBN a permis aux apprenants de l’EFG de comprendre, entre autres, les causes probables et les stratégies mises en œuvre pour faire face au phénomène de braconnage très récurent dans cette aire protégée et sa périphérie. La visite de la ZIC 11 a été l’occasion pour les étudiants de toucher du doigt les réalités de l’activité cynégétique telle que pratiquée au Cameroun et particulièrement dans la région du Nord. De la délivrance des permis de chasse à l’exportation des trophées, en passant par le séjour des chasseurs dans le campement et la rentabilité de la chasse sportive, le maître des lieux, Monsieur MORALES, s’est prêté au jeu de questions réponses des étudiants. Ceux-ci voulaient en savoir plus sur l’activité que homme mène depuis environ une vingtaine d’années. De l’avis de nombreux étudiants et encadreurs, le voyage d’étude de la 29e promotion au Parc National de Bouba Ndjidda a été d’un succès éclatant.

 

      

      Chargement au départ de Garoua        Exercice pratique d'Aménagment des paturâges           Visite d'une Zone d'Intérêt Cynégetique

 

       

                                                             Exercice pratique d'orientation                       une lionne observée pendant la sortie

twitterfacebooklinkedinYoutubeImage Map