Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Outils personnels

This is EstateLite Plone Theme

L'APPEL A CANDIDATURE POUR LA PROMOTION 2017-2019 DE L'EFG EST EN COURS JUSQU'AU 11 AOUT 2017

Vous êtes ici : Accueil / Membres / Le Webmaster / FORMATION DES ECOGARDES DU MBAM ET DJEREM ET DE L’UTO DENG-DENG

 

Le Mot Du Directeur

 Se former dans une institution professionnelle a toujours été un choix à la fois excitant et important pour l'éducation et la carrière future de tout  individu. L'Ecole de Faune de Garoua (EFG) dont les locaux couvrent une superficie de 24 ha, offre cette opportunité aux étudiants des deux sexes, de tous les horizons.

En Savoir Plus

Bubale Major

L' Animal du mois

Le Bubale major est une grande antilope assez fine mais peu élégante, au dos fortement incliné vers l’arrière et au corps bien musclé. Sa taille voisine celle de cerf noble, avec une tête longue et étroite, elle porte un chevron blanchâtre entre les yeux donnant l’impression que l’animale a des lunettes. Les oreilles sont pointues, assez longues.

En Savoir Plus

FORMATION DES ECOGARDES DU MBAM ET DJEREM ET DE L’UTO DENG-DENG

Dans le cadre du renforcement des capacités des écogardes de l’UTO Deng-Deng et ceux du Parc National du Mbam et Djerem, la Wildlife Conservation Society (WCS) a organisé une session de formation dans son centre de Miyéré par Tibati (Mbam et Djerem) du 18 janvier 2010 au 12 février 2010.
FORMATION DES ECOGARDES DU MBAM ET DJEREM ET DE L’UTO DENG-DENG

Prise de contact avec les écogardes

L’objectif de cette formation était de renforcer les capacités des écogardes en service dans  l’UTO Deng-Deng et dans Parc National du Mbam et Djerem sur la conservation de la biodiversité en général, et sur la gestion des aires protégées en particulier. L’institution qui a été choisi pour mener à bien cette formation est l’Ecole pour la formation des spécialistes de la Faune.

La formation s’est étalée sur quatre (4) semaines dont trois semaines de théorie, et une semaine de travaux pratiques. Selon les différents modules de la formation, les enseignants ce sont organisés en trois (3) équipes qui sont allées à tour de rôle à Miyéré pour y dispensés les cours.

 

Rassemblement des écogardes

  1. Première Semaine (18 – 22 janvier 2010)

Durant cette semaine, les participants ont été édifiés sur les notions suivantes :

  • Concept de Conservation de la biodiversité : (Dr Tsague et Mme. Nhiomog)

Les participants ont été instruits tout au long de ce cours sur les principes de la conservation et de la répartition des différentes aires protégées au Cameroun. Un accent a été mis sur les différents types de catégorisation des aires protégées suivant les critères de l’UICN.

 

  • Orientation et navigation : (M. Hatuguimana et Mme Nhiomog)

Les écogardes ont été formé pendant ce cours sur les modes de fonctionnement et d’utilisation des différents outils de navigation et d’orientation (GPS, Boussole, Télémètre etc.)

Cours d’orientation et de navigation

 

  • Inventaire Faunique : (Dr. Tsague et M. Kamgang)

L’essentiel du cours à porté sur la présentation des différentes méthodes d’inventaire de la faune en milieu ouvert et fermé.L’importance de l’inventaire de la faune pour un aménagiste de la faune. La formation a été appuyée par des exercices pratiques.

 

 

  1. .      Seconde Semaine (24 – 29 janvier 2010)

 

  • Mammalogie : (M. Babalé)

Ce cours avait pour objectif d’améliorer les connaissances des apprenants en identification des mammifères, de leur donner des notions de classification des mammifères et de leur présenter quelques aspects de la vie des mammifères (habitat, alimentation, reproduction, etc.).

  • Contre braconnage : (M. Ndim et Mme Maha)

Ce module a consisté à étudier le braconnage sous plusieurs angles (qu’est ce que le braconnage, qui le fait, quand, pourquoi et comment ?) et surtout, édifier les apprenants sur comment se fait le contre braconnage dans le cadre d’une patrouille.


     








 

        

Démonstration d’une fouille de véhicule                   Destruction des pirogues

 

  • Education environnementale et de gestion participative : (M. Talla et Mme Maha)

 Ici il était question de voir : ce qu’est l’éducation à l’environnement, ses objectifs, ses principes généraux et les techniques d’analyse et de résolution d’un problème environnemental. Le point essentiel a été d’éplucher la MARP (Méthode Accélérée de Recherche Participative) afin que les écogardes puissent en faire usage dans leurs activités.

 

  • Suivi écologique : (M. Babalé et M. Tsakem)

Il avait pour but d’amener les écogardes à bien gérer leur zone de travail en les amenant à répondre aux questions suivantes :

  • Quelles sont les espèces présentes dans la zone ?
  • à quel endroit les trouve-t-on ?
  • et quel est l’effectif de la population ainsi que son évolution ?

 

  1.  Troisième Semaine (29 Janvier au 06 Février 2010)

 

  • Ornithologie : (Mr Battokok et Mr Bouba)

L’objectif était essentiellement de familiariser les écogardes à la conservation de la faune aviaire. C’est ainsi que tout au long de ce module, les apprenants ont reçu des notions sur : l’importance de l’étude des oiseaux. Un accent a été mis sur la systématique des oiseaux et l’étude des oiseaux sur le terrain (matériels utilisés et quelques méthodes de suivi des oiseaux en milieux ouvert et fermé).

(Nid du tisserin noir de Vieillot)

 

  • Botanique, inventaire de la végétation, feux et aménagement du pâturage : (Mr Ndong et Mme Ndifon)
     
    • Botanique

Ici, quelques éléments de base de la Morphologie Botanique ont été introduits. Cet exposé a été axé sur la morphologie de la feuille, ses différentes parties, et les différents types de nervation. Ensuite, place a été donné à l’utilisation de la clé Geerling. L’initiation à l’utilisation de cette clé par les apprenants s’est faite sur les espèces comme Vitex doniana, Daniellia oliveri et Maytenus senegalensis. Puis des exercices d’application ont été donnés sur les espèces telles que Piliostigma thonningii, Entada africana et Paullinia pinnata.

(Récolte de spécimen pour identification en Botanique)

 

·   Inventaire de la végétation

Dans ce domaine, après avoir présenté le but d’une description de la végétation, les différents groupes de méthodes ont été passées en revue et certaines méthodes expliquées à savoir : Les méthodes des parcelles, les méthodes de ligne, les méthodes de points, les méthodes de bandes.

  • Aménagement des pâturages

Cette partie traitait de l’utilisation du feu pour l’aménagement de l’habitat de la faune. L’exposé a été axé d’abord sur les notions utilisées en Aménagement des pâturages, (fourrage, paisseurs, brouteurs, ranching, farming, culling et la valeur nutritive d’une plante fourragère).

  • Législation sur la faune et pratiques administratives

 

Ce module a fait l’objet de quatre (04) articulations notamment la législation sur la faune, la législation sur les armes, les procédures judiciaires et la rédaction administrative.

  • La législation sur la faune : Ici, des échanges ont été fait sur les arguments qui ont milité pour la conservation de la faune. Les intervenants se sont étendus sur les arguments d’éthiques, d’écologie, d’économie, de science, de psychologie et juridique ainsi que les dangers menaçant la faune (La destruction des habitats, la chasse mal conçue, la surexploitation, le commerce des animaux et les effets diffus des activités humaines).
  • La législation sur les armes : Les écogardes ont été édifiés sur les conditions d’acquisition des armes à feu et leurs munitions, des formalités prévues pour l’obtention d’une autorisation d’achat des cartouches, de l’importation, de l’entreposage et de la réparation des armes et munitions et enfin des pénalités relatives au non respect d’une disposition.
  • Procédures judiciaires : Les écogardes ont été entretenu sur la compétence des agents chargés de la répression, sur la prestation de serment des agents, sur la valeur du PV dressé par un agent, et sur la destination donnée aux Procès-verbaux. Priorité a été donnée à la conduite des transactions, des constatations d’infractions, des procès-verbaux (P.V), des perquisitions et des gardes à vue.
  • Pratiques administratives : Elle a porté sur comment se préparer une correspondance administrative, les caractères de la rédaction administrative, les mentions d’identification hiérarchique, les mentions relatives au caractère confidentiel de la correspondance, le corps de la lettre et le rapport.

 

Au terme de ces enseignements, les participants (31 au total) ont été évalués et les résultats obtenus étaient satisfaisant. De même, dans l’optique d’ajuster l’approche pédagogique, les enseignements ont été évalués par les participants et les diagrammes suivants tient lieu d’illustration des résultats.

Rendu au terme de ces semaine de formation, nous pouvons dire que les participants ont été bien éclairés sur les notions de conservation avec quelques concepts y afférents, (en zone de forêt et de savane). De même cette phase de terrain a été pour les nouveaux enseignants une occasion de se familiariser avec les activités de terrain. 

 

  1. Quatrième semaine (06 – 12 Février 2010)

Cette phase était essentiellement consacrée aux travaux pratiques dans les matières suivantes : contre braconnage, Botanique et inventaire de la végétation et mammalogie et inventaire de la faune.

 

  • Contre braconnage

L’activité a consisté à sillonner des itinéraires tels que les pistes existantes de chasse ou des anciennes pistes de débardage dans la zone. La guérite de la barrière de LIS Security (une société qui assure la sécurité de la voie d’accès conduisant au site de construction du barrage de Lom Pangar) a été exploitée par les écogardes pour obtenir des renseignements sur les contenus en viande des colis des passagers qui traversent cette zone. 

 

  • Inventaire de la végétation

Lors de cet inventaire, la méthode des parcelles a été appliquée dans l’UTO de Deng Deng. Pour ce faire, deux massifs végétaux ont été choisis au hasard dans des forêts secondaires qui culminent dans les 50 m de hauteur. Dans chaque massif, deux parcelles ont été délimitées, les géophytes et les arbustes de moins de 1 m de hauteur ne sont pas pris en compte : dans le premier massif, les dimensions sont de 20 X 20 m et dans le second, ceux-ci sont de 20 X 10 m ; la configuration du terrain en était l’obligation.

 

  

Photo DE

Inventaire de la végétation dans le PN de Deng Deng
 

  •   Mammalogie et inventaire de la faune

Ces activités ont été conduites simultanément. Ainsi, il a été question de parcourir un transect avec chacun des trois groupes de travaux pratiques. Dans un premier temps, le principe de la méthode de transect linéaire à largeur variable a été expliqué à chacun des groupes.

En parcourant les transects, tous les indices de présence de la faune mammalienne étaient décrits de façon à identifier l’espèce en question. Compte tenu de l’ampleur du braconnage, les indices de présence ont été très peu observés lors de ces travaux pratiques.


Les écogardes entrain de déterminer la direction de marche

 

 

LA CEREMONIE DE REMISE DES ATTESTATIONS

Après un mois de formation, il s’est agit de procéder à la remise des attestations aux écogardes qui l’ont grandement mérité. Cette remise des attestations a été faite en présence de toutes les parties prenantes de la formation à savoir :

-          Le Directeur National de WCS,

-          Le Directeur de l’Ecole de Faune de Garoua

-          Le Conservateur de l’UTO DENG-DENG

-          Le chef de Canton DENG-DENG

Toutes ces personnalités ont tour à tour pris la parole pour se féliciter du bon déroulement de la formation. Des conseils ont été prodigués aux heureux récipiendaires par rapport à la discipline et au bon usage de la formation reçue. Toutes ces personnalités ont exprimé leur gratitude aux bailleurs de fonds qui ont bien voulu assurer le financement de cette formation.

Les écorgades se sont exprimés par la voix de leur représentant pour remercier le WCS pour l’organisation de cette session de formation de même que l’Ecole de Faune pour avoir assurer de manière professionnelle ladite formation.



Une vue de la cérémonie de remise des attestations

twitterfacebooklinkedinYoutubeImage Map