Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Outils personnels

This is EstateLite Plone Theme

L'APPEL A CANDIDATURE POUR LA PROMOTION 2017-2019 DE L'EFG EST EN COURS JUSQU'AU 11 AOUT 2017

Vous êtes ici : Accueil / Projets / En Cours / Ecologie et ethnobiologie des chiroptères dans la périphérie Nord-est du Parc National de Korup, Sud-ouest Cameroun

 

Le Mot Du Directeur

 Se former dans une institution professionnelle a toujours été un choix à la fois excitant et important pour l'éducation et la carrière future de tout  individu. L'Ecole de Faune de Garoua (EFG) dont les locaux couvrent une superficie de 24 ha, offre cette opportunité aux étudiants des deux sexes, de tous les horizons.

En Savoir Plus

Bubale Major

L' Animal du mois

Le Bubale major est une grande antilope assez fine mais peu élégante, au dos fortement incliné vers l’arrière et au corps bien musclé. Sa taille voisine celle de cerf noble, avec une tête longue et étroite, elle porte un chevron blanchâtre entre les yeux donnant l’impression que l’animale a des lunettes. Les oreilles sont pointues, assez longues.

En Savoir Plus

Ecologie et ethnobiologie des chiroptères dans la périphérie Nord-est du Parc National de Korup, Sud-ouest Cameroun

EQUIPE DE RECHERCHE

Kadiri Serge BOBO1,2, Francis NGUIMKENG1 et Kenfack Gnetegha Aurèle AYEMELE2

 

1*: Ecole de Faune de Garoua, B.P.: 271 Garoua, Cameroun.

 

2: Département de Foresterie, Faculté d’Agronomie et des Sciences Agricoles, Université de Dschang. B.P.: 222 Dschang, Cameroun.



RESUME DU PROJET

Aujourd’hui, la biodiversité est menacée et son érosion est plus forte que jamais. En 2002, à l’occasion du sommet mondial pour le développement durable de Johannesburg, les pays réunis ont pris  conscience de l’importance du suivi écologique et éthologique. Ainsi, étudier les variations de l’abondance moyenne des espèces représente un moyen efficace pour évaluer l’état de santé de la diversité biologique (Jiguet et Julliard, 2006).

Vieux de 20 ans, le plan d’action de l’IUCN relatif aux chauves-souris frugivores (IUCN, 1992 Old World Fruit Bat Action Plan) a besoin d’être urgemment révisé. Pour cela, l’IUCN lance un appel aux experts des chiroptères pour rendre disponibles les informations relatives à ces animaux car dans beaucoup de régions, la plupart d’espèces (Hypsignatus monstreus, Myotis bocagii, Pipistrellus nanulus, Epomophorus anurus, Myotis alcathoe) ne sont pas encore catégorisées sur la liste rouge de l’IUCN faute de données suffisantes.

Ces chauves-souris frugivores, insectivores, nectarivores, piscivores et hématophages, sont étonnantes et méritent une attention particulière. Placées en fin de chaînes alimentaires, elles disposent de plus, une longue espérance de vie (jusqu’à 30 ans pour certaines espèces), ce qui fait d’elles de bons indicateurs de la diversité biologique et en particulier mammalienne (Walsh et al., 2001; Rodriguez et al., 2006). Elles présentent à la fois une grande diversité numérique, taxonomique, fonctionnelle et écologique (Flaquer et al., 2007). En zones tropicales de très nombreux végétaux sont dépendants de l’action de pollinisation et de dissémination des chauves-souris (Lubini, 2003).

Malheureusement, des menaces pèsent sur l’existence des chiroptères notamment le braconnage, l’exploitation forestière, l’utilisation des produits chimiques et les différentes pathologies auxquelles elles font face. Certaines espèces telles que Rhinolophus mehelyi et Myotis capaccinii ont le statut de vulnérable dans le monde (UICN, 2008). En 1989, la CITES classait en Annexes I et II, toutes les espèces de Pteropus et Acerodon. En Afrique centrale, la chiroptérofaune demeure très mal connue (Farh et al., 2003). Au Cameroun, les chauves-souris sont rarement prises en compte dans la gestion des aires protégées, surtout dans les inventaires biologiques. La richesse spécifique, l’abondance, la distribution spatiale, les voies et saisons de migration, les différents gîtes et l’importance socio-économique et ethno-biologique ne sont pas connus pour les chauves-souris de la zone de Korup.

L’objectif de la présente recherche est de contribuer à la gestion durable des chauves-souris dans la zone du Parc National de Korup (PNK) par la mise à la disposition des gestionnaires de cette aire protégée, des données sur leur richesse spécifique et abondance, leur régime migratoire, leur distribution spatiale; leurs importances socio-économique et ethno-biologique dans la zone d’étude.

Le PNK, situé dans la région du Sud-ouest Cameroun, fut créé par Décret présidentiel No 86/1283 du 30 octobre 1986. Il couvre 1260 km2 et s'étend entre 4053'-5028'N et 8042'-9016'E. Le PNK est limité au Nord par la Reserve forestière d'Ejagham, au Nord-est par les Monts Nkwende, à l'Est par la ville de Toko, au Sud par la ville de Mundemba, et partage 28 km de sa bordure Sud-ouest avec le Parc National de Cross river situé au Nigeria. La zone d'étude se situe dans le département de la Manyu, arrondissement d'Eyumedjock et plus précisément dans la périphérie Nord-est du PNK, comprenant sept villages dont Bajoh, Abat, Mgbegati, Osselle, Bakut, Bayib-ossing et Basu.

La recherche proposée se déroulera en saison sèche (novembre 2014 à mars 2015) et en saison des pluies (mars à octobre 2015). Elle consistera en des inventaires nocturnes et diurnes afin de mesurer les variables biologiques comme le sexe, le stade de développement, l’état reproductif des femelles, la longueur totale du corps, de la queue, du pied droit, de l’oreille, du tragus (microchiroptères), de l’avant-bras, poids (voir photo 1).
 


Photo 1: Prise de paramètres biométriques à l’aide d’un pied à coulisse : 1 Oreille et tragus ; 2  métacarpes du 3ème et 4ème doigt ; 3 pouce, doigt 3 et doigt 5 ; 4 avant-bras.

Source: Dietz (2005).

 

Une bague métallique sera introduite sous la peau de certains individus pour avoir les données sur les migrations (ex: voir photo 2).
 


Photo 2: Baguage d’une chauve-souris

Source: Barclay et Bell (1988).

 

Des enquêtes socio-économiques et ethno-biologiques auprès des ménages seront aussi effectuées dans les sept villages de la zone d’étude.

 

A la suite de la réalisation de la présente recherche, les résultats suivants sont attendus:

  1. La diversité spécifique et l’abondance des chauves-souris du PNK sont connues suivant les saisons, avec une implication sur la révision du statut des espèces identifiées;
  2. Un calendrier de déplacements des chauves-souris, ainsi que les positions GPS des différentes colonies à différentes saisons de l’année, sont connus;
  3. La contribution des chauves-souris au revenu des ménages est connue;
  4. Les rôles des chauves-souris dans la culture et les traditions locales sont documentés;
  5. Des mesures pour leur gestion durable sont proposées.

 

La présente recherche est financée par le Réseau des Institutions de Formations Forestières et Environnementales d’Afrique Centrale (RIFFEAC) à concurrence de 5000 Euros, et par l’Ecole de Faune de Garoua à concurrence de 3012 Euros. Elle

Tableau 1: Chronogramme de réalisation de la présente recherche

 

Activités

2014

2015

N

D

Ja

F

Ma

A

Mai

J

Jt

Au

S

O

Revue de la littérature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enquêtes socioculturelles 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inventaires nocturnes et diurnes 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enquêtes socioculturelles 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Inventaires nocturnes et diurnes 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encodage des données

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Analyse des données et rédaction rapports/ mémoires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soumission rapports/mémoires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soumission de deux articles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Pour en savoir plus, nous contacter en cliquant ici!

 

L'EFG se dote d' une SALLE CITES

Cette salle, aménagée et équipée grâce à l’appui de l’ONG américaine US Fish and Wildlife Service (USFishWS), permettra à l’Ecole de Faune de consolider son statut de Conseiller Scientifique Faune du Gouvernement Camerounais auprès de la CITES.

En Savoir Plus

Partenaires

MINFOFMINFOF
Ministère des Forêts et de la Faune

 

RIFFEAC
Réseau des Institutions de Formation Forestière et Environnementale de l'Afrique Centrale

Parc National de la benouePARC NATIONAL DE LA BENOUE

L’une des plus anciennes zones protégés du Cameroun

Tous nos Partenaires >>

Devenir Partenaires >>  

 

Facebook
Newsletter

Pour souscrire à notre news letter, bien vouloir remplir les champs ci-dessous

mme m
unsubscribe
Se connecter


Mot de passe oublié ?
twitterfacebooklinkedinYoutubeImage Map